ortie arthrose naturopathe paris

Ortie piquante : une plante polyvalente

FacebookLinkedIn

     Prodigieuse plante par ses bienfaits, l’ortie pousse très facilement dans la nature et beaucoup se souviennent de sa piqûre. Dès l’antiquité, le premier ouvrage sur les plantes médicinales louait déjà ses propriétés. Dans la tradition celtique, elle symbolise la force, l’énergie et le courage. En écho à ses usages anciens et populaires, des publications scientifiques récentes valident ses multiples effets sur la santé. Découvrez dans cet article pourquoi cette plante est si extraordinaire et comment l’utiliser efficacement !

« Si les hommes savaient combien elle est efficace, ils ne planteraient que des orties. Malheureusement bien peu le savent. » Maria Treben(1).

      L’ortie piquante (urtica dioica) doit son nom latin à son pouvoir urticant et à la séparation des fleurs mâles et les fleurs femelles sur deux pieds distincts (dioïque). Egalement appelée grande ortie, elle peut atteindre un mètre 50 de haut. Elle pousse dans les régions tempérées et s’établit en colonie. Ses tiges dressées présentent des feuilles vert foncé, dentées comme une scie, ornementées de petites fleurs en grappe. Son contact est bien connu pour provoquer une sensation brûlante accompagnée de démangeaisons. Ses piquants en silice délivrent un liquide urticant lorsqu’ils sont brisés. Si vous touchez l’ortie sans précaution, vous risquez une envie de vous gratter et des éruptions de plaques rouges ou en relief. Donc si vous souhaitez cueillir des orties sans vous piquer, munissez-vous de gants suffisamment épais. Heureusement, elles perdent cette propriété urticante au séchage, à la cuisson ou avec un broyage suffisant.

fleurs ortie remede naturel

Les propriétés de l’ortie

     Nourrissante, reminéralisante, fortifiante, dépurative, adaptogène, antioxydante, anti-inflammatoire, antimicrobienne : l’ortie constitue une véritable panacée ! Grâce à ce large éventail de qualités, elle agit sur plusieurs systèmes fonctionnels de notre corps. Une longue tradition d’usage médicinal et populaire et à travers le monde témoignent de ses bienfaits. L’origine de ces connaissances s’est construite par une pratique domestique basée sur les besoins, l’observation, les essais et les erreurs associés au fur et à mesure des siècles.

Cible

vertus

Articulations

antidouleurs.

Cœur, circulation

effet hypotensif, action anti-hyperglycémiante, antianémique.

Détoxification

diurétique. Dans un ensemble de mesures naturopathiques aide à maigrir.

Défenses naturelles

antiallergique, action bactéricide, activité antivirale, activité antifongique.

Digestif

anti-inflammatoire.

Equilibre hormonal

action sur la prostate, les bouffées de chaleur.

Peau, cheveux

cicatrisation des plaies, soin des cheveux.

ortie hypertension naturopathe paris

Articulations

      L’agence européenne du médicament indique l’ortie comme adjuvant des traitements de l’arthrite, de l’arthrose et des états rhumatismaux. L’abbé Kneipp, phytothérapeute allemand du 19ème siècle, écrivait « Si vous avez des rhumatismes rebelles à tout remède, frappez ou frottez chaque jour, pendant quelques minutes, avec des orties fraiches les parties souffrantes ». Cette pratique audacieuse et efficace demande de la prudence dans le dosage. Elle peut provoquer des œdèmes pour certaines personnes sensibles. Reminéralisant hors pair, l’ortie apporte un effet fortifiant pour les os, cartilages et tendons grâce à ses minéraux et protéines. La tisane permet d’extraire au mieux ses composants. De plus, elle élimine l’acide urique ce qui favorise la guérison de la goutte. Et pour finir, son effet anti-inflammatoire permet de l’ajouter comme remède à la polyarthrite rhumatoïde sous forme d’extraits de feuilles.

Dépurative du sang

     L’ortie a été largement utilisée en médecine traditionnelle pour traiter le diabète et l’hypertension. Les effets antidiabétiques et cardiovasculaires de cette plante médicinale sont attribués à différents composants, tels que les polyphénols, les triterpènes, les stérols et les flavonoïdes. Ils réduisent le taux de glucose dans le sang diminuant ainsi le risque de maladies cardiovasculaires. Une analyse de plusieurs essais a montré une baisse de la glycémie à jeun et pas de réduction du niveau d’insuline(2). Des essais cliniques soulignent les effets hypotenseurs avec une sécurité liée à la popularité d’utilisation.

ortie piquante fleur
Fleur d'ortie

Potentiel thérapeutique sur les reins

    Outre les régimes alimentaires à forte consommation de légumes et de fruits, l’ortie joue un rôle dans la prévention de la lithiase urinaire(3). Ses phytoconstituants offrent la possibilité d’éviter des calculs rénaux. Si vous buvez de la tisane, vous pouvez constater son effet diurétique qui rejoint son effet détoxifiant. 

Antiallergique

L’ortie agit contre l’histamine et permet ainsi de réduire les allergies saisonnières comme la rhinite allergique. Elle possède de nombreux composés bioactifs dont certains sont antiallergènes. In vitro, des extraits d’ortie inhibent des évènements inflammatoires qui provoquent des symptômes de la rhinite allergique. Chez les patients, on observe une diminution des éternuements, de l’écoulement et de la congestion nasale(4). Pour compléter cette action, vous pouvez aussi ajouter du plantain à la préparation d’une tisane.

Action sur la prostate

     La racine d’ortie est utilisée pour freiner l’augmentation du volume de la prostate. Ainsi, de nombreuses études soutiennent l’efficacité de cette plante médicinale contre l’hyperplasie bénigne de la prostate(HPB). Outre ses propriétés antioxydante et anti-inflammatoire, ses propriétés anti-œstrogène et anti-androgénique expliquent ces résultats(5). Deux autres plantes agissent également sur la prostate. Le prunier d’Afrique (Pygeum africanum) aide à soulager les symptômes de l’hypertrophie de la prostate comme des envies d’uriner fréquentes et plus pressantes, des mictions difficiles, un affaiblissement du jet ou une sensation de ne pas se vider totalement la vessie. Plante sortie de l’oubli par Maria Treben, l’épilobe (epilobium) a aussi confirmé son efficacité dans l’HBP dans des études in vitro faites en 2019. Parallèlement, un régime méditerranéen protège contre les troubles de la prostate.

ortie arthrose naturopathe paris

Utilisation pour les femmes

     L’ortie peut réduire les bouffées de chaleur dues à la ménopause et augmenter la qualité de vie des femmes ménopausées(6). D’autre part, elle est galactogène ; elle favoriserait l’allaitement en augmentant de production de lait maternel. Ce résultat a été objectivé par la mesure de la prolactine qui était plus élevée chez les femmes qui consommaient de la tisane d’ortie(7). De plus, elle contient beaucoup de fer ce qui protège des carences lors de règles abondantes. Le Dr Cazin dans son « Traité pratique et raisonné des plantes médicinales indigènes », édité en 1868, indiquait l’avoir employée pour soigner les pertes utérines (métrorragie). Dans les usages populaires, elle était utilisée pour diminuer les règles trop abondantes.

Autres bienfaits de l’ortie

    Grâce à effets anti-inflammatoires, elle protège les intestins sensibles. Elle était employée contre la diarrhée dans les usages populaires. Depuis longtemps, elle a été utilisée dans la cicatrisation des plaies en usage externe. Sur les animaux, une étude in vivo a montré une division par deux du temps de cicatrisation par rapport à des animaux sans application de solution d’ortie. Grace à son effet hémostatique, elle était employée traditionnellement contre les saignements de nez. Elle était aussi utilisée en macération pour les affections de la peau comme l’eczéma, l’acné et l’herpès pour accélérer la guérison des plaies grâce à ses effets antibactériens. En raison de sa teneur en fer, l’ortie soignerait l’anémie ce que des témoignages confirment (8). On trouve des lotions avec de l’ortie pour les soins des cheveux. Elle est également utilisée comme remède à la maison pour les infections urinaires. Les derniers essais pharmacologiques s’intéressent à l’ortie dans des perspectives thérapeutiques pour le cancer(9).

ortie allergie naturopathe paris
English botany or coloured figures of British plants urtica dioica 1790-1814: dessin sur planche gravée et coloriée à la main.

Composition nutritionnelle de l’ortie

      Comme toutes les plantes, sa composition varie en fonction du sol, du climat, des facteurs de stress environnementaux et du moment de la récolte. De nombreuses analyses ont révélé la présence de plus de cinquante constituants phytochimiques différents. Parmi les composés biologiquement actifs, citons la chlorophylle, des caroténoïdes, des composes phénoliques, etc… . Pour les vitamines et minéraux, elle contient de la vitamine A, B9, B1, B2, vitamine C et vitamine K, du fer, du calcium, du zinc, de la silice, du manganèse et du magnésium. Riche en fer, cet aliment végétal apporte 8 à 14mg de fer pour 100g de plante fraîche, soit autant que 20g de chocolat noir. Le séchage ou la cuisson des plantes fraîches entrainent la perte de vitamine C et de béta carotène. Au niveau des macronutriments, elle est une excellente source de protéines végétales, de 6 à 12 grammes, et d’acides gras saturés et polyinsaturés. En comparaison à la farine de blé, la poudre d’ortie obtenue après séchage possède 3 fois plus de protéines. Globalement, l’ortie contient 20% de minéraux dans la masse sèche, ce qui constitue un taux très élevé. Pour comparaison sa feuille contient 3 fois plus de minéraux que la feuille d’épinard ou le persil. La synergie de tous ces éléments lui confère sa remarquable polyvalence.

piqure ortie danger
Piquant d'ortie au microscope, source (10).

Comment soulager la piqure d’ortie ?

      Les effets de la piqûre disparaissent au bout de quelques heures et durent rarement au-delà de 12h. Traitez rapidement pour neutraliser les démangeaisons. Dans la nature, on trouve souvent du plantain, une autre plante médicinale très commune. Ramassez-en quelques feuilles et malaxez-les dans vos mains. Puis appliquez-les directement sur les parties touchées. Vous pouvez aussi tamponner la peau avec un tissu imbibé de vinaigre de cidre. Egalement, le gel d’aloe vera apaise les brûlures. Le froid est un remède temporaire qui apporte un soulagement bienvenu. Le refroidissement de la peau par l’application de compresses de glace ou de gel, d’eau froide diminue la douleur.

tisane ortie pour maigrir

Utilisation et tisane d’ortie

     La tisane, forme traditionnelle de la prise d’ortie, est la plus efficace car elle recueille le totum de la plante. La synergie des substances actives de la plante augmente leurs actions. Il faut une cure minimale de trois semaines et la prise peut être prolongée plusieurs mois. Pour faire une infusion de feuilles séchées, à raison de 20 à 30 grammes par litre, versez de l’eau frémissante. Laissez infuser de 15 à 30 minutes et buvez une à 3 tasses par jour. Les racines étant plus dures, la décoction s’impose. Faites bouillir 30g de racines par litre d’eau pendant 10 minutes. Plus faciles à utiliser, vous pouvez prendre des teintures mères toutes prêtes ou des comprimés. Au quotidien, il existe de la poudre d’ortie que l’on peut saupoudrer sur ses plats.

Contre-indications de l’ortie

      En l’absence de données, elle est contre-indiquée aux femmes enceintes et allaitantes et aux enfants de moins de 12 ans. Elle est également contre-indiquée pour les personnes qui prennent des anticoagulants en raison de forte teneur en vitamine K, pour les personnes qui souffrent d’hémochromatose en raison de sa forte teneur en fer, pour les personnes en hypotension et pour les personnes en insuffisance rénale. De manière générale, en raison de toutes ses propriétés thérapeutiques, vérifiez qu’elle ne s’ajoute à d’autres substances concurrentes ou antagonistes.

pesto ortie recette naturopathe

Recettes

       L’ortie se mange en tant que légume frais dans différents pays. Au Népal, elle est aussi un ingrédient des currys et en Pologne on vend des pains aux feuilles d’ortie. Une cure printanière permet de profiter de ce légume feuille aux remarquables vertus nutritionnelles. Pour la cuisine, on récolte les jeunes pousses tendres à partir de mars dans des lieux exempts de pollution. Les plantes adultes, filandreuses, ne conviennent pas à la consommation. Le mixage très fin ou la cuisson supprime le piquant des feuilles.

Pesto

  • 100 grammes de jeunes pousses d'ortie
  • 1/2 avocat mûr pelé
  • 1 échalote
  • huile d’olive
  • sel et poivre

Laver soigneusement les feuilles d’ortie.
Placer les orties dans une casserole avec un peu d’eau, couvrir et chauffer à feu doux jusqu’à ce qu’elles se flétrissent, environ 10 minutes.
Hacher l’échalote et les orties au mixer.
Ajouter l’avocat puis l’huile jusqu’à la consistance voulue.

Soupe

  • 150 grammes de jeunes pousses d'ortie
  • 2 pommes de terre
  • 2 courgettes
  • 1 oignon
  • bouquet garni

Cuire les pommes de terre, les courgettes et l’oignon accompagné du bouquet garni dans de l’eau.
Ajouter les orties pendant 2-3 minutes puis mixer pour obtenir un velouté et assaisonnez suivant votre goût

Autres applications

      Ses richesses nutritives ont été exploitées dans le monde agricole. Certains paysans la donnent comme aliment aux différents animaux de la ferme. Elle constitue un fourrage d’excellente qualité pour les bovins et les volailles. Les jardiniers apprécient le purin d’ortie comme engrais qu’ils peuvent fabriquer eux-mêmes. Cette préparation, dont la vente a été déclarée illégale par l’administration française, a déclenché la « guerre de l’ortie ». Devant les nombreuses protestations, sa vente est maintenant tolérée. Grâce à ses fibres présentes dans les tiges, l’ortie permet de réaliser des tissus et papiers. Des fibres servant à fixer les pointes des flèches ont été retrouvées dans l’équipement de la momie d’Ötzi (datant de 5000 ans !). Dans la grande famille des orties à travers le monde, l’ortie géante de l’Himalaya, 3 mètres de haut, produit la plus longue fibre végétale. Les bergers corses l’utilisaient comme tissu alimentaire en raison de ses qualités antiseptiques et antifongiques. Dans le domaine des colorants, les racines d’ortie servent à teindre en jaune. L’industrie extrait la chlorophylle comme colorant alimentaire(E140).

      Grâce à ses nombreux principes actifs naturels, l’ortie piquante nous apporte des bénéfices pour la santé éprouvés depuis des siècles. Plante sauvage comestible, très accessible dans nos régions, son usage gagne à être connu et répandu. Au-delà de sa consommation domestique, il existe bien des possibilités de profiter de tout son potentiel.

    Une mauvaise herbe est une plante qui a maîtrisé toutes les compétences de survie sauf celle d’apprendre à grandir dans le rang.     Doug Larson

Source : (1) 1983 La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Ennsthaler. -(2) Effet de la supplémentation d’ortie (urtica dioica) sur le contrôle glycémique des patients atteints de diabète de type 2. -(3) Plantes alimentaires pour la prévention des calculs rénaux. -(4) Efficacité de la thérapie de soutien de la rhinite allergique par l’extrait de racine ortie. -(5) Traitement nutraceutique et prévention de l’hyperplasie bénigne de la prostate. -(6) une nouvelle possibilité pour les bouffées de chaleur ménopausiques. -(7) Effet d’une tisane sur la production de lait maternel. -(8) Bertrand B. 2010. Les secrets de l’Ortie. de Terran. Vol. 1. Le compagnon végétal. -(9) Perspectives thérapeutiques des molécules d’extraits d urtica dioica pour le traitement du cancer. -(10) photomacrography.net/ forum.

Martine Gomichon – naturopathe holistique et géobiologue
Partagez !