comment pratiquer respiration ventrale

Commment pratiquer la respiration ventrale ?

FacebookLinkedIn

      Quand on observe un bébé respirer en dormant, seul son ventre se gonfle: il pratique la respiration ventrale! Au fil des ans et des tensions, nous oublions cette respiration naturelle. Respiration relaxante de base, la respiration abdominale est à la fois efficiente et puissante.

Pourquoi pratiquer la RESPIRATION VENTRALE ?

      Pour diminuer les effets négatifs du stress, cette respiration est la plus simple. La plupart du temps, vous respirez sans y penser. Cependant, vous pouvez passer votre respiration sous le contrôle de votre volonté. Ainsi, vous pouvez agir positivement sur les automatismes du corps. Chaque minute, une personne effectue de 14 à 18 cycles complets de respiration, soit en moyenne 23000 fois par jour. C’est pourquoi, la qualité de la respiration influe fortement sur la santé. En utilisant totalement les muscles respiratoires, les poumons se dilatent pleinement. Agissant ainsi comme une pompe, les exercices de respiration améliorent la circulation du sang. Egalement, ils favorisent le massage des organes digestifs. Et en plus, en cas de stress soudain, cette respiration aide, rapidement, à retrouver son calme.

a) Description de la respiration ventrale ou respiration diaphragmatique:
1 – De préférence, se positionner sur le dos, jambes et dos détendus et bien à plat, un coussin sous les genoux en cas de forte cambrure. Cette respiration peut également se faire assise. De façon à prendre conscience de l’emplacement de cette respiration, poser une main sur le ventre.
2 – Gonfler le ventre sur l’inspiration : imaginer 1 ballon à la place du ventre et le laisser gonfler doucement en inspirant par le nez, et se dégonfler lentement en expirant par le nez.
3 – Expirer complètement en accompagnant avec une contraction abdominale pour un bon massage des organes digestifs.
4 – Rester concentré sur la région ventrale : rien ne bouge au niveau thoracique.

naturopathie paris respiration entraînement :  répéter cet exercice 3 à 12 fois, lentement et sans-à-coup, au minimum 1/jour, 3/semaine pendant 3 semaines pour ancrer le schéma corporel. Une fois la technique maîtrisée, elle peut se pratiquer dans différentes positions et à tout endroit !

b) Bénéfices psychologiques et physiologiques :
• Détente, apporte le calme rapidement
• Gestion des émotions et du mental
• Stabilité, vigilance, centrage, enracinement
• Permet de déclencher le système nerveux de réparation
• Soutient le retour veineux
• Réchauffe par dilatation des petits vaisseaux sanguins
• Favorise le relâchement des muscles du périnée et des sphincters
• Ralentit le rythme cardiaque
• Oxygène le sang.

c) Indications :
Gestion du stress
• Personnes émotives ou dispersées
• Aide à l’endormissement
• Apaise un asthme en crise
• Favorise le transit intestinal.

d) Contre-indications :
• Opération abdominale récente
• Inflammation du système digestif
• Dépression.

Parmi toutes les respirations qu’utilise la naturopathie, appliquer en tout premier lieu la respiration ventrale, apporte de nombreux bienfaits.

« Point de santé si l’on ne se donne tous les jours suffisamment de mouvement. » Arthur Schopenhauer

Partagez !